Un bébé malade à l’épicerie…des clients et des employés sans réaction…

Par - dans Santé

Puisqu’avant d’être sexologue, je suis une maman, j’ai pensé vous partager un événement qui est survenu dans ma vie de mère et qui m’a totalement enragée. Jamais je n’aurais pensé que les gens étaient aussi centrés sur leur petit nombril.

Dimanche après-midi. Me voilà très courageuse d’aller affronter les allées d’une épicerie bondée avec un bébé de 15 mois. Souriante, ma petite fille sourit à tout de monde, exerce ses vocalises, bref, tout va comme sur des roulettes. Maman est contente! Arrivée à la caisse, je paie et commence à emballer tous mes achats pour la semaine à venir. Et oui, c’est le genre d’épicerie où il n’y a pas d’emballeur mais où cela ne me dérange guère, sauf en ce dimanche après-midi où en quelques secondes, voilà que ma fille se met à vomir; sur son habit-de-neige, son cache-cou, le panier d’épicerie et le plancher. J’accoure pour essayer de limiter les dégâts mais sans succès, me voilà les mains pleines de vomit. Je lève ma tête pour voir s’il n’y a pas un bon samaritain prêt à me donner un sac ou m’offrir son aide. Tous les clients évitent alors mon regard ou lève les yeux au ciel l’air de dire « quelle mère indigne que de sortir avec un enfant malade! » Même la caissière fait comme si de rien n’était jusqu’au moment où je lui demande d’appeler un commis pour nettoyer le plancher afin d’éviter que les clients se mettent les pieds dedans. Elle me dit : « Ah ouin, c’est sûr, ok.» Yooouuu! Que d’efficacité ici et quel service à la clientèle! Ça donne vraiment le goût de revenir!

Une seule employée m’a donné du papier pour ramasser le dégât et ce, sans que personne ne lui demande. Comme j’avais les mains recouvertes de vomi, je lui ai seulement demandé de me dérouler le papier et elle me répondit : « non, madame je n’ai pas le temps. » Et moi, de lui répondre : « ah bien c’est ça vous aurez du vomi sur votre rouleau de papier. » Elle était déjà partie en se contrefichant de ce que je venais de lui dire.

Après avoir géré ma fille et son vomi de spaghetti (pourquoi donc est-ce que c’est tombé sur une journée où elle avait mangé ça? Des mini-morceaux de spaghetti pas digérés, ça se ramasse mal!). Rapidement, j’ai essuyé mes mains pour aller emballer mon épicerie, et ce, sans que personne ne bronche. J’avais juste envie de leur crier par la tête mais j’avais mes sacs à remplir illico et trouver des moyens pour sortir ma fille à -30° Celsius avec un habit de neige rempli de vomit. Alors, pas le temps d’éduquer les gens sur les bonnes manières à adopter dans la vie.

Il me semble que si je vois une personne qui a de la misère dans la vie, je l’aide, sans me poser de questions. Je plains les personnes en chaises roulantes qui leur arrive d’être mal pris ou les personnes âgées qui ont des limites. Si j’avais été seule et que c’est moi qui avait vomit par terre, m’aurait-il laissé seule, à m’arranger avec mon dégât?

Une plainte a été faite à cette épicerie à mon retour à la maison. La gérante a répondu avoir été témoin de cet événement mais trop occupée à gérer ses bouteilles. Si la gérante a cette attitude, ce n’est pas surprenant qu’aucun employé n’est réagi. Et les clients eux, qu’est-ce que ça aurait été de prendre 2 minutes pour m’offrir d’emballer mes affaires ou du moins, m’offrir leur aide? Sommes-nous pressés au point de ne pas se préoccuper des gens autour de nous? Peut-être mes attentes sont-elles trop élevées envers les humains? Dans ma vie, toutes les fois où j’ai aidé quelqu’un dans le pétrin, j’en suis ressortie avec un sentiment de bien-être et je vais toujours continuer dans le même sens. Mon message du jour que je tiens à partager, c’est que partout où vous allez, soyez attentifs à ce qui se passe autour de vous et si vous vous apercevez qu’une personne semble mal pris, prenez un petit 2 minutes pour lui offrir votre aide. Je ne pensais pas que nous avions encore besoin de le dire, en 2015, mais ça semble le cas.

Et petit cours 101 bébé : un enfant peut vomir à tout moment même si rien ne laisse présager cela et ce n’est pas systématiquement de la gastro. Alors, si vous voyez quelqu’un vomir un jour, je ne vous demande pas de le ramasser, mais bien d’offrir votre aide à la personne avec le plus beau de vos sourire.

Crédit photo: spa.be

Crédit photo: spa.be

 

Jetez un coup d'œil à ces produits :