Les plaisirs solitaires

Par - dans Santé

Saviez-vous que le mois de mai est le mois de la masturbation?
http://en.wikipedia.org/wiki/National_Masturbation_Day

Alors, c’est encore une fois pour moi, une belle occasion de parler de ce sujet qui est tellement tabou même encore aujourd’hui. J’ai écrit beaucoup de chroniques là-dessus, car nombreuses sont les femmes qui n’ont jamais osé se caresser en solitaire, regarder leurs organes génitaux pour voir où se situe le clitoris, à quoi ressemblent leurs petites et grandes lèvres, etc. Même si la société est de plus en plus ouverte d’esprit sur la sexualité, la masturbation et le plaisir sexuel demeurent source de malaise. Ce n’est pas pour rien que des femmes sont gênées d’acheter des vibrateurs dans des boutiques érotiques ou de la lecture érotique pour alimenter leur fantasmatique.

J’ai une petite anecdote à vous raconter. Un jour, pendant que j’attendais dans une file à l’épicerie, j’ai pris dans mes mains un des magazines dans lequel j’avais écrit un article sur la masturbation. Spontanément, j’ai dit tout fort à la personne qui m’accompagnait que ce mois-là, mon sujet de chronique portait sur la masturbation. Vous auriez dû voir les yeux s’écarquiller autour de moi. Malaise total de la part des clients qui m’entouraient! Pourtant, j’aurais été bien curieuse de faire un petit vox pop pour vérifier qui, parmi ces gens, ne s’était jamais donné du plaisir sous les couvertures. Leurs réactions me confirmèrent l’importance de continuer à écrire sur ce sujet.

plaisirs_solitaires

La masturbation est tout à fait saine. Par contre, attention à ne pas devenir accro à votre ami le vibrateur, qui, en quelques vibrations vous procure des orgasmes intenses bien plus vite qu’avec votre partenaire. Les bienfaits de l’autoérotisme sont multiples. La masturbation permet de mieux connaître nos préférences, la manière dont nous aimons être caressées, la zone exacte, la position, etc. Souvent, ce sont nos partenaires qui nous connaissent bien plus que nous-mêmes et c’est bien malheureux. Nous devons les guider et pour ce faire, il faut savoir ce qui nous allume vraiment. Et, sachez les filles, qu’il n’y a rien de mal à se donner du plaisir même si nous sommes en couple. Si, par exemple, votre chum est en voyage pour le travail ou bien qu’il quitte tôt le matin et que vous avez envie de vous faire du bien, pourquoi vous retenir? Le sexe est un excellent moyen pour se détendre et faire diminuer le stress. Donc, vous débuterez la journée plus relaxe qu’à l’habitude (si vous avez le temps bien sûr, car la réalité des familles d’aujourd’hui nous oblige plutôt à une course folle les matins de semaine, à préparer les lunchs, les enfants à habiller, le déjeuner à gérer, etc.).

Il y a la masturbation en solo, mais aussi celle en couple. Certaines femmes trouvent ça hyper gênant de se caresser devant leurs chums tandis que d’autres s’excitent en tentant d’exciter l’autre par des caresses de leurs seins, leurs cuisses, leur clitoris, etc. Il faut y aller graduellement pour qu’éventuellement, nous nous sentions à l’aise de se toucher en présence de notre partenaire. La relation sexuelle n’est pas systématiquement la pénétration, nous pouvons très bien s’arrêter à la masturbation, sans plus, et en retirer bien du plaisir. Des préliminaires qui s’éternisent, pourquoi pas!

Autrefois, les gens croyaient que la masturbation rendait fou et aveugle. Nous savons très bien aujourd’hui que c’est loin d’être véridique comme affirmation. Alors, pourquoi s’empêcher de se faire du bien sous la douche, avant de s’endormir ou à d’autres moments de la journée où nous en ressentons le besoin?