Harcèlement sexuel : ces rires qui n’aident en rien la victime et qui encouragent l’harceleur

Par - dans Santé

Que ce soit au travail ou dans un party avec des collègues, avez-vous déjà été témoin d’inconduites sexuelles ? Comment avez-vous réagi ? Ce samedi, 21 octobre 2017, le journal de Québec publiait un sondage Léger où il est mentionné que 65% des personnes qui ont été témoin de harcèlement sexuel n’ont pas dénoncé tandis que 31% l’ont fait.

Les événements qui ont été rapporté dans les médias cette semaine m’ont amené à réfléchir sur nos comportements en tant que témoin de ces inconduites sexuelles. Un homme qui empoigne les fesses d’une collègue, un gars qui tripote une collègue pendant une soirée malgré ses refus, un collègue qui frotte son pénis contre un employé près du photocopieur sans son consentement, un patron qui pose des questions intimes à une employée en pleine réunion d’équipe, ça existe. Que font les gens autour ? Souvent, ils rient et ne prennent pas ça au sérieux. Ils se disent que la victime aime sûrement ça parce qu’elle ne lui a pas envoyé une claque par la tête et parce qu’elle n’a pas dit un mot. Ou bien que c’est juste UNE joke et qu’il n’y a rien là. Quels messages pensez-vous que ça envoie à celui qui commet les gestes ? « J’ai le droit de faire ça, tout le monde rit et elle, elle ne dit pas un mot. Ça doit l’exciter autant que moi ». Et si elle ose dire non, que ça suffit et que c’est assez, l’harceleur croit que son NON est plutôt un oui, et il continue, semaine après semaine.

Sans doute avez-vous déjà entendu ou dit vous-même, pour expliquer un comportement sexuel inadéquat, que c’est normal, qu’il est de même lui et qu’il ne faut pas s’en faire avec ça. Il n’est pas rare aussi que l’on entende, dans les corridors des tours à bureaux, des collègues discuter ensemble d’événements où tout le monde était mal à l’aise mais sans aller parler à la victime elle-même. Ils préfèrent potiner plutôt que de faire bouger les choses pour que de tels agissements n’arrivent plus dans le milieu de travail.

Au travail, ce n’est pas long avant que la machine à rumeur décolle : « elle est rendue là dans le business parce qu’elle couche avec le patron. On a eu la preuve ce matin. Il n’arrête pas de faire des allusions sexuelles qui s’adressent à elle en réunion, c’est clair qu’ils couchent ensemble. » Comment voulez-vous que la victime porte plainte si tout le monde a une perception erronée et minimise la situation ? Les victimes ont peur de parler parce qu’elles craignent de perdre leur emploi et d’être jugées par les autres.

Ces jours-ci, avec toutes les dénonciations, j’ose espérer que dans les milieux de travail, tout le monde gardera l’œil ouvert. Devant du harcèlement sexuel envers un ou une collègue, demandez-vous ceci : « est-ce que j’aimerais ça que mon patron porte toujours des jugements sur mes vêtements en mentionnant à quel point ma façon de m’habiller l’excite, qu’ils fassent continuellement des jokes de sexe en me regardant intensément, que lorsque je suis au photocopieur, qu’il vienne se frotter contre moi à chaque fois ? J’imagine que non.

Nous n’osons pas parler à la victime parce que nous pensons, à tort, que la victime aime ça ou nous préférons nous mêler de nos affaires. Plutôt que de fermer les yeux, pourquoi ne pas aller jaser avec la victime en lui mentionnant que vous n’étiez pas à l’aise lors de l’événement. Apportez-lui votre support. Elle ne sera peut-être pas prête à vous en parler mais elle saura qu’elle n’est pas la seule à penser que ça n’avait pas d’allure ce qui vient de se passer. Quand tout le monde rit et fait comme si c’était tout à fait normal, la victime se sent seule au monde et croit qu’elle doit endurer et ne rien dire parce qu’il n’y avait rien là ! Et, la prochaine fois que vous êtes témoin d’une situation que vous jugez inacceptable au travail, ne restez pas silencieux. Le harcèlement sexuel au travail ne doit jamais être toléré, que ce soit fait par un grand patron ou un collègue de travail.

Jetez un coup d'œil à ces produits :
  • Riche conditionneur crème pour compléter et maintenir le service de blond en salon. Avantages: Protège et répare les cheveux colorés et décolorés Aide à créer de nouvelles liaisons au sein de la fibre capillaire Équilibre le niveau d'hydratation optimale de cheveux poreux, décolorés Aide à démêler les cheveux, facilite le coiffage Lisse la surface des cheveux poreux pour un éclat couleur optimal des cheveux blonds Contient du Panthénol hydratant pour équilibrer le contenu naturel en eau de la structure des cheveux Comment l'utiliser: Distribuez uniformément dans des cheveux essorés à la serviette Laissez développer de 2-3 minutes Rincez à fond