Encourage ta coiffeuse!

17554515_10158681101850556_2502071944235004171_n

Nous faisons face à un phénomène bien particulier de nos jours. Des boutiques à grandes surfaces offrent les produits capillaires autrefois pourtant réservés aux professionnels de la coiffure. On les retrouve même dans les pharmacies et autres magasins tels que Winners et compagnie.

Bien sûr, j’en conviens, le prix peut être très alléchant. On nous dit souvent: ‘Ah, je vais aller l’acheter chez X marchand, il est moins cher’ ou ‘Vous êtes bien trop chers, c’est sûr que votre profit est gros!’. À ces deux commentaires, j’aimerais répliquer.

Premièrement, ce qui fait que ces commerces peuvent vous vendre à un prix beaucoup plus bas, c’est qu’ils achètent de grandes quantités qu’ils stockent dans leur entrepôt ou redistribuent dans leurs divers magasins. Les distributeurs leurs offrent parfois même un rabais supplémentaire à celui offert aux salons.

Nos marges en salon sont respectables. Les rabais que je reçois du fournisseur, je l’applique sur le produit pour en faire bénéficier ma clientèle mais je ne pourrai jamais concurrencer une grosse chaîne qui achète à grands coups de palettes avec un rabais additionnel au miens.

Deuxièmement, avez-vous réfléchi à l’impact qu’aura votre gain immédiat sur le domaine de la coiffure à long terme. Certes, vous avez économisé 3$ aujourd’hui sur une bouteille de shampooing ou de fixatif. Je vous comprends, on cherche tous à en avoir plus pour notre argent.

Il y a une dizaine d’années, il entrait entre 3 et 6 classes de coiffeurs dans les écoles par session. Maintenant c’est 1 à 2 classes qu’ils réussissent à remplir dans les écoles qui restent car plusieurs ont fermé leurs portes. De plus, c’est 80% des diplômés qui délaisseront le métier dans les premier 5 ans.

D’abord c’est un métier difficile avec un horaire pas trop pratique… travailler les soirs et les week-end, quand tout le monde est en vacances nous c’est le rush. De plus la clientèle est très exigeante…. il faut la perfection. Les employeurs ont de la difficulté à recruter car plusieurs coupent les prix. De plus avec l’arrivé des grandes surfaces, coiffeurs ont perdu 25% de leur revenus.

 

Une cliente qui choisit de se diriger vers ces magasins, c’est de 1$ à 3$ qu’elle va économiser… De plus, même si elle achète un maximum de produits, l’économie parait grande… disons qu’elle se rend à 30 bouteilles par an… ça lui fait une moyenne de 2 ou 3 bouteilles chaque mois… 30 bouteilles à 3$ d’économie… elle aura économisé 90$ dans son année. Le propriétaire de salon lui c’est plus de 500$ par client qu’il aura perdu! C’est énorme comme impact et le premier est sur le salaire de ses employés.

Ensuite, c’est sur les petits cadeaux comme le café, le verre d’eau pétillant ou autre, sur le décor et l’inventaire de produits en salons qu’il y aura un impact! Moins d’employés, moins de service… Ça devient moins intéressant pour les nouveaux coiffeurs, les jeunes… en plus de la difficulté des horaires… maintenant y’a plus de salaire!‘  Nous explique Janick Morini de TonCoiffeur.com.

 

Imaginez l’impact d’ici plusieurs années sur le métier et l’offre versus la demande. Tout le monde sait que les prix varient selon l’offre et la demande. Y avez-vous pensé qu’une coupe pourra éventuellement vous coûter 100$, 200$ voire même 300 dollars? Votre 3$ que vous aurez sauvé sur le coup, qui devient 90$ sur un an, vous le payerez en une seule visite chez le coiffeur. Et ils seront en droit de vous le charger, parce qu’ils auront tellement de demande que peu importe le prix qu’ils chargeront, on aura toujours besoin de se faire couper les cheveux!

Autre point, le 3$ que vous payez de plus en salon, il nous permet de payer des formations à nos employés afin qu’ils puissent toujours être à jour pour vous offrir ce qu’il y a de meilleur pour votre cheveu! Contrairement aux gentils conseillers que vous retrouverez dans ces magasins, nos conseillers sont eux-même coiffeurs et connaissent bien non seulement les produits que nous avons en inventaire mais surtout, elles connaissent très bien votre cheveu ainsi que ses besoins!

Maintenant, je sais que mon blogue n’aura pas comme impact de changer les habitudes. Je ne souhaite pas lancer la pierre aux clients qui souhaitent faire des économies. J’étais, moi également, cliente de ces endroits à être fière de sauver quelques sous. Mon but est plutôt de sensibiliser les gens aux impact qu’a chaque décision d’opter pour cette solution plutôt que d’acheter vos produits chez votre coiffeur. Il faut qu’au delà des clients, que les fournisseurs tiennent également leur bout à honorer la promesse ‘exclusif aux professionnels de la coiffure’ et à conserver leurs prix pour tous les salons qui travaillent d’arrache pied pour promouvoir leurs produits auprès de la clientèle.

Depositphotos_77927600_s-2015