Dans la vie d’une Diva célibataire – Chronique 1

On vous en avait parlé, nous vous préparions des chroniques pour Divas célibataires grâce aux judicieux conseils de mon amie Valérie. Pour se faire, nous nous sommes données un rendez-vous pour dîner au Cosmos Ste-Foy où nous avons abordé le sujet en long et en large.

J’ai été quelque peu étonnée d’apprendre que le marché du célibat a beaucoup évolué depuis que je l’ai quitté et pas nécessairement pour le mieux. On semble vivre dans une société de consommer-jeter, de vite, rapide, fais-moi pas perdre mon temps. On vit également la réalité, les femmes ont maintenant des emplois de cadres et hauts placés beaucoup plus qu’avant, ce qui freine certains messieurs… Peut-être puisque nous avons aussi vieilli et nous ne rajeunissons pas, on veut aller ‘right to the point‘ et on a plus d’expérience derrière la cravate, on sait ce que l’on veut et veut pas. Mais y a-t-il moyen de prendre son temps, d’apprendre à se connaître et ne pas ‘flusher‘ dès qu’un seul petit critère, parfois physique, ne nous plaît pas chez l’autre?

Bref, parlons en. Nous allons élaborer sur quelques uns de ces points. J’ai également obtenu quelques trucs sur où sortir, comment rencontrer, ses commentaires sur les sites de rencontres et même de l’info sur comment voyager seul! Je vous diviserai donc le tout en plusieurs chroniques!

Commençons par la préparation à sortir. C’est un fait, et on le remarque de plus en plus sur les photos des médias sociaux, les vêtements semblent rapetisser de plus en plus et avoir de moins en moins de tissus. On voit des décolletés TTRRRRRRRÈÈÈÈSSSS plongeants, des bedaines à l’air, des jupes excessivement courtes et ce, au grand plaisir des messieurs. Vraiment? Ça prend vraiment de la peau pour se risquer à sortir dans les endroits branchés et oser penser rencontrer quelqu’un de bien? J’ai toujours pensé qu’au premier coup d’oeil ça fesse mais c’est réellement devenu parmi les critères de sélection? À valeur égale,  messieurs, vous vous dirigerez d’emblée vers celle qui vous expose le plus de peau et délaisserez celle qui vous en laisse à découvrir? Le code vestimentaire ‘classe’ est-il en voie d’extinction? Si c’est le cas, oubliez-moi, je ne suis pas de compétition.

Puis, parlons des intentions. Il y a moyen de sortir pour vouloir jaser, juste pour le fun de rencontrer des gens plaisants, sans sentir qu’on a cette obligation de se ‘matcher’? Les questions classiques sont devenues: 1. Que fais tu dans la vie? (et je dois vous dire que même à Berlin où Valérie et moi nous sommes rencontrées pour le temps d’un souper, la question est revenue…) 2. Es-tu en couple ou célibataire? Maintenant, selon les réponses données à ces petites questions bien simples, on ressent  soit l’obligation de  passer à un autre appel, soit la nécessité d’essayer de creuser pour voir s’il y a possibilité d’aller plus loin, comme si c’était nécessaire que dès que tu es deux célibataires, tu dois essayer de faire ‘fitter’ le reste. Comme s’il s’agissait des 2 étapes de base du ‘matchage’: Step 1: Es-tu célibataire et que fais tu dans la vie? Step 2: Réponses positives = obligation à passer en mode séduction. Où est passé le parlons pour parler? Parler de tout et de rien, de sujets d’actualité, de valeurs, etc.

Finalement, la fameuse question de: Que fais tu dans la vie? Vous serez surpris, peut-être autant que moi, peut-être pas du tout, que mes chères amies célibataires ayant réussi dans leur carrière camouflent certains détails de leur emploi pour ne pas éloigner la gent masculine…oui oui… vous m’avez bien comprise, parce que c’est une réalité qu’elles vivent au quotidien comme femme célibataire!!! Mon amie directrice de compte pour une grande banque ne fait que mentionner qu’elle travaille dans une banque alors que mon amie Ingénieure civil ne mentionne qu’elle travaille chez Desjardins sans plus, et ce ne sont que deux exemples flagrants. Et moi qui crie haut et fort et avec beaucoup de fierté que j’ai mon propre Institut! Faut croire que je les éloignerais tous étant célibataire… Surtout habillée en ‘matante’ je suis aussi bien de me tenir tranquille et de continuer à investir tout en mon possible dans mon couple… C’est vraiment normal qu’elles doivent cacher la réalité qu’elles sont des femmes de tête (n.b.. femme de tête ne veut pas nécessairement dire Germaine), qu’elles ont échoué leur mariage mais réussi dans leur carrière? C’est si intimidant messieurs de vous retrouver avec une femme qui a travaillé fort pour en arriver là où elle est maintenant, qui sait où elle s’en va? Je dois vous avouer que ce côté là, malgré que je l’ai déjà remarqué, je ne le comprends pas…

Alors voilà pour la première chronique de la Diva Célibataire… la réalité des rencontres lors de sorties. Sur une note plus positive ou ‘encourageante’, nous explorerons quelques trucs et conseils pour nos prochaines chroniques!

Depositphotos_33852783_s

 

Jetez un coup d'œil à ces produits :
  • La magie d’un teint hâlé intense en quelques instants… Des soins évanescents pour un teint et un corps resplendissants : la gelée corps s’évanouit rapidement dans l’épiderme pour vous laisser un teint bronzé naturel et durable, sans trace.
  • Un soin adapté au jeune femme qui désire un produit ayant une texture légère. Pour une sensation de fraîcheur, sans brillance.